Archives de Tag: Tintoret

Jacopo Robusti dit Tintoret

Né à Venise,  il doit son surnom (le petit teinturier) à son père, Battista Robusti, qui travaillait dans une teinturerie (tintorìa en italien). Élève de Titien, il est réputé pour avoir dépassé son professeur dans la maîtrise des couleurs et des ombres, du rendu de la matière, s’inscrivant ainsi parmi les grands du style vénitien. Il s’intéresse aux courants maniéristes toscan, romain et émilien, diffusés à Venise par des artistes comme Sansovino, Salviati et Schiavone. Il avait une grande admiration pour Michel-Ange qui l’a influencé dans sa technique du dessin.

Pour approfondir votre connaissance sur l’artiste emblématique Tintoret, nous vous proposons un article écrit par Rodolfo Pallucchini, directeur de l’institut d’histoire de l’art, dans l’encyclopédie Britannica. L’article expose la vie de l’artiste et insiste bien sur le développement de sa carrière et sur les oeuvres qui ont fait sa renommée :

http://www.britannica.com/EBchecked/topic/596682/Tintoretto

Ainsi qu’un autre lien emprunté à l’encyclopédie Larousse et qui résume la vie et le style de Tintoret. L’article insiste sur le style maniériste et sur les oeuvres que Tintoret a réalisées pour la Scuola Grande di San Rocco :

http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Tintoret/146850

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Biographie

L’iconographie du mythe: Danaé, une courtisane

Le mythe de Danaé a subi plusieurs interprétations. L’une d’elles présente Danaé comme une femme vénale ou une courtisane qui ferait payer ses services. En effet, la forme de pluie d’or prise par Jupiter dans le mythe peut amener à penser que Danaé est payée en échange de son corps. Cette interprétation s’applique de façon pertinente à la Danaé de Tintoret puisque sa Danaé ne semble s’intéresser qu’aux pièces d’or et sa servante les ramasse. Le caractère divin de l’union entre le dieu et la femme mortelle est délaissé.

L’article de Madlyn Millner Kahr (universitaire en histoire de l’art, spécialiste de la peinture hollandaise du 17e siècle), « Danaé: virtuous, voluptuous, venal woman » présente cette interprétation d’une Danaé sensuelle et vénale, attirée par l’argent. Cet article est tiré du site JSTOR, base de recherche pour les articles scientifiques.

Danaé: virtuous, voluptuous, venal woman

De même, l’article de Cathy Santore (professeur associée, spécialiste de la renaissance italienne), « Danaé: the Renaissance courtesan’s alter ego »  montre la Danaé comme une courtisane. Tiré également du site JSTOR.

Danaé: the Renaissance courtesan\’s alter ego

Enfin, Francesca Alberti (doctorante en histoire de l’art) donne une lecture particulière du tableau de Tintoret dans un article publié dans la revue Studiolo. Le site de la Tribune de l’art permet de trouver un résumé et les références  de l’article. Elle voit dans l’image et les poses des personnages une suggestion de  plusieurs pratiques sexuelles et notamment la sodomie par la présence du luth renversé à la droite de la toile pointé vers les fesses de la servante, incluant ainsi la servante dans les ébats amoureux de Danaé et Jupiter.

Tribune de l\’art – Article de F. Alberti dans Studiolo

1 commentaire

Classé dans Iconographie

Comparaison entre la Danaé de Tintoret et celle de Titien

Titien, Danaé, 1553-54, huile sur toile, 129 x 180 cm, Musée du Prado, Madrid

Titien (1490-1576) est un peintre de l’école vénitienne tout comme Tintoret. Voici une biographie  sur l’encyclopédie Larousse pour donner un aperçu de la formation et de la carrière du peintre: Biographie de Titien – Larousse

L’artiste italien a réalisé deux oeuvres sur le thème du mythe de Danaé: Danaé et Cupidon en 1544 (huile sur toile,  69 x 117 cm, Museo Nazionale Di Capodimonte, Naples) et Danaé en 1553-1554 (Huile sur toile, 129 x 180 cm, Museo del Prado, Madrid). Tintoret, rival de Titien, s’est largement inspiré de la Danaé du Prado pour réaliser son oeuvre. En effet, Tintoret reprend le personnage de la servante, le chien et les rideaux rouges du lit de Danaé.

Lors de l’exposition au Louvre « Titien, Tintoret, Véronèse… Rivalités à Venise » (17 septembre 2009 au 4 janvier 2010), les oeuvres de Titien et Tintoret sont mises en relation et comparées: les deux maîtres sont rivaux mais leur art est influencé par l’un et l’autre. Le site du Louvre étudie le thème des nus féminins chez ces artistes vénitiens et notamment à travers les peintures sur Danaé.

Site du Louvre, exposition \ »Rivalités à Venise\ »

Pour approfondir ce thème du nu féminin dans la peinture vénitienne, Thomas Dacosta Kaufmann (professeur d’art et d’archéologie à Princeton) étudie dans son article « Éros et poesia : la peinture à la cour de Rodolphe II » tiré de la Revue de l’art, le sujet principal qui se retrouve dans les peintures destinées à Rodolphe II, empereur du Saint Empire de 1576 à 1612, c’est à dire la sensualité et l’érotisme. Titien a appartenu à cette cour artistique. ( tiré du site Persée, où vous pouvez trouver des articles scientifiques ).

Eros et poésia, la peinture à la cour de Rodolphe II

Poster un commentaire

Classé dans Comparaison entre les Danaé de Titien et Tintoret